Comment dormir sur ses deux oreilles lorsque l’on est aidant·e ?

Troubles du sommeil des aidant·es : voici nos conseils pour des nuits plus sereines.

Je n’arrive plus à dormir tant je m’inquiète”, “mon sommeil n’est pas du tout réparateur parce que j’ai mille choses en tête”, “j’en suis venue à prendre des médicaments pour réussir à m’endormir”, “la fatigue est ce qu’il y a de plus dur à gérer en tant qu’aidant·e”...

La peur des chutes, l’angoisse du lendemain, le stress… Lorsque l’on aide au quotidien une personne en perte d’autonomie, les nuits peuvent vite devenir un casse-tête. Résultat ? Notre propre santé en prend aussi un coup. Ces deux chiffres sont d’ailleurs révélateurs :

  • 62% des aidant·es se sont déjà retrouvé·es dans un état d’épuisement intense.
  • et 48% développent une maladie chronique liée au stress et à l’épuisement.

Alors comment réussir à vous reposer et recharger les batteries ? On a posé ces questions aux Freds dans la même situation et on vous partage leurs conseils.

Comment avoir l’esprit plus tranquille ?

#1 Avoir recours au babyphone ou à de la téléassistance

De mon côté, j’ai mis en place un babyphone longue portée pour me rassurer” explique Bernard, qui aide sa conjointe. Quant à Laurent, c’est la téléassistance qui lui a changé ses nuits : “Ma mère a un "bip" à son poignet. Si elle tombe par terre, elle peut appuyer et déclencher une communication téléphonique avec un·e intermédiaire, qui si besoin appelle les pompiers. C’est très pratique et ça enlève une charge mentale”. En effet, la téléassistance a cet avantage de prévenir les risques et de jouer le rôle de relais si vous n’êtes pas à proximité.  

Bon à savoir : Essentiel Autonomie, un site de Malakoff Humanis dédié aux aidant·es, propose un moteur de recherche recensant la quasi-totalité des professionnels de la téléassistance en France. Cela vous intéresse ? Vous pouvez lire notre article et dénicher le dispositif qui convient à vos besoins et à ceux de votre proche.

#2 Faire appel à des gardes de nuit

Le but ? Avoir une présence pour rassurer votre proche et intervenir en cas de problème. Par exemple, l’initiative Ernesti propose des gardes de nuit à domicile par des étudiant·es en santé. De quoi vous permettre de rencontrer Morphée sans inquiétude. On vous explique leur fonctionnement dans notre article sur le sujet.

Depuis que je sais que quelqu’un veille sur mon proche durant les nuits, cela a complètement changé mon propre sommeil, je me sens plus sereine” raconte Nadine.

Bon à savoir : vous entourer pour prendre du répit, c’est tout l’objectif d’un de nos parcours d’accompagnement gratuit et en ligne. On vous en parle juste ici .

#3 Adapter le logement de votre proche

J’appréhendais les nuits car j’avais peur que ma mère chute en voulant aller aux toilettes par exemple. J’ai fait appel à un ergothérapeute et on a fait des aménagements ensemble pour faciliter les déplacements. Par exemple, elle m’a conseillé de placer des stickers lumineux sur les interrupteurs pour les rendre visibles la nuit. C'est tout bête mais ça change tout” raconte Annie sur le groupe Facebook des Freds  .

Pour passer des nuits plus tranquilles, faire appel à un·e ergothérapeute peut être une bonne idée. Son métier ? Aider à neutraliser tous les obstacles pour se sentir en sécurité chez soi. Afin de mieux comprendre comment cela fonctionne et à qui s’adresser pour en bénéficier, vous pouvez lire notre article dédié  .


Comment se relaxer ?

#1 - Essayer des techniques de détente

Quand on est soucieux, c’est difficile de s’endormir. Du coup, j’ai téléchargé une application de méditation qui m’aide à faire le vide et à trouver le sommeil” explique Sylvie.

Pour vous détendre, de nombreuses techniques existent. Par exemple :

  • La méditation. Cela peut être une bonne parade pour chasser les pensées négatives. Dans notre article juste là, on vous partage plusieurs applications.

  • La sophrologie. C’est une méthode d’entraînement du corps et de l’esprit qui aide à souffler un bon coup. En effet, les exercices mènent à un relâchement musculaire et à un état de relaxation profonde. On vous explique tout dans notre article par ici .

  • La cohérence cardiaque. Une technique de respiration très simple pour reprendre le contrôle sur les pensées intrusives. Marie-Claude, une Fred Normande, en parle d’ailleurs mieux que nous : “Je pense qu’il faut dire oui à ce qu’on ne connaît pas. La cohérence cardiaque par exemple, cela aide beaucoup à prendre du recul !” Envie d’en savoir plus sur cette technique ? On vous en parle dans notre article dédié .


#2 - Mettre en place des petits rituels

Les rituels permettent d'avoir des points de repère et donc de se rassurer. C’est ce qu’explique très bien Anne, une Fred de la communauté : “Faire toujours la même chose avant de dormir permet au cerveau d’avoir un déclic et de comprendre que c’est l’heure de dormir. De mon côté, je regarde toujours un feuilleton positif, comme Friends par exemple.
Pour Sylvie, ce qui l’aide, “c’est de mettre à l’écrit toutes les pensées du jour avant d’aller au lit.” Annick a une autre astuce : “je me fais un petit combo de bien-être avant d’aller dormir : une tisane à la camomille, un bon bouquin, une bouillote et un humidificateur parfumé”. Enfin, pour Monique, la clef est de “télécharger et d'écouter de bons podcasts. Les histoires m’endorment”.

Bon à savoir : si l’envie vous en dit, on a déniché 3 émissions à écouter gratuitement. C’est juste là pour les découvrir.

Maintenant que je dors mieux, je me sens davantage motivée la journée et surtout je passe des moments plus qualitatifs avec ma mère. On fait des albums photos, on discute, ça fait du bien” nous raconte Joëlle. Parce qu’en plus d’éviter un point de non-retour, prendre du temps pour vous permet surtout de prendre soin de votre proche avec plus de sérénité.

Pour aller plus loin

Un peu de lecture :  Lâcher prise, prendre du recul... C’est souvent plus facile à dire qu'à faire. On a dégoté quelques exercices simples à mettre en pratique par ici. De quoi “laisser couler” sans se noyer.

Besoin de répit ?

On a créé un accompagnement gratuit
en ligne
. L'objectif ? Vous partager des solutions concrètes pour vous entourer
afin de prendre des moments pour vous.

Vous aidez un.e proche
au quotidien ?

On a créé un accompagnement (gratuit)
pour faciliter votre quotidien et celui de votre proche tout au long de la journée.

Vous avez atteint les limites
du maintien à domicile ? 

On vous accompagne gratuitement pour trouver un lieu de vie adapté à votre proche et les aides financière adaptées.

UN DERNIER MOT POUR LA ROUTE

À LIRE