Comment choisir le bon service d’aide ?

Services d’aides à domicile : voici nos conseils pour choisir la solution la plus adaptée à vos besoins et ceux de votre proche.

Comme je travaille encore, j’aimerais trouver quelqu’un pour aider ma conjointe quand je ne peux pas être disponible. Cela me permettra de passer plus de temps "de qualité" avec elle, hors de ces considérations techniques et médicales” nous racontait Michel qui accompagne son épouse atteinte de Parkinson depuis quelques années.

Comme Michel le souligne, faire appel à des aides extérieures est un bon début pour équilibrer la relation d’aide avec votre proche. En effet, il existe tout un tas d’options d’aides à domicile pour faciliter le quotidien. Entretien du logement et du linge, aide au lever et au coucher, aide à la toilette, aide aux courses, à la préparation et à la prise de repas, gardes de nuit, travaux de bricolage… Quel que soit votre besoin, des professionnel·les peuvent prendre le relai pour que tout se passe pour le mieux. Par où commencer pour faire vos recherches ? Et comment faire votre choix ? On a posé ces questions aux Freds et on vous partage leurs conseils avisés. 

#1- Faire un état des lieux des besoins de votre proche


Prendre le temps de me poser m’a permis de me déstresser et de mettre des priorités dans les choses à faire pour Maman” explique Nadège, qui accompagne sa mère depuis quelques années.

En effet, réfléchir aux choses qui posent problème dans les actes du quotidien va vous permettre :

  • de définir clairement les besoins de votre proche,
  • et donc de prioriser vos recherches par la suite.


Notre conseil ? Comme Nadège, n'hésitez pas à faire un état des lieux et à noter par écrit vos réflexions.

De mon côté, ce qui est le plus problématique c’est que je n’ai pas le temps d’accompagner mon père dans tous ses déplacements” raconte Pascal. Du côté d’Émilie, ce sont surtout les repas qu’elle appréhende : “Ma mère n’arrive plus à se faire à manger et comme elle vit à la campagne, je ne sais pas comment faire pour l’aider à se nourrir”.  

Besoin de répit ?

On a créé un accompagnement gratuit
en ligne
. L'objectif ? Vous partager des solutions concrètes pour vous entourer
afin de prendre des moments pour vous.

Vous aidez un.e proche
au quotidien ?

On a créé un accompagnement (gratuit)
pour faciliter votre quotidien et celui de votre proche tout au long de la journée.

Vous avez atteint les limites
du maintien à domicile ? 

On vous accompagne gratuitement pour trouver un lieu de vie adapté à votre proche et les aides financière adaptées.

#2 - Faire des recherches en fonction des besoins définis

Maintenant que vous y voyez plus clair niveau besoins, place aux recherches pour constituer votre équipe de choc. Via les réseaux sociaux, grâce à une annonce sur leboncoin, auprès du conseil départemental… Les Freds ont plein de bonnes astuces pour trouver des renseignements. Vous pouvez découvrir leurs idées directement sur ce post Facebook.

De notre côté, on vous recommande le dispositif “Ma Boussolejuste là : cette plateforme est une mine d’informations pour découvrir les aides et services utiles aux 4 coins de l’Hexagone. Pour effectuer une recherche, c’est simple : il suffit d’indiquer en haut à gauche la localisation de votre proche ainsi que sa situation. Puis en cliquant sur les différentes thématiques proposées, vous accéderez aux services localisés autour de son domicile. Par exemple, vous pouvez cliquer sur “Déplacements” ou encore “Vie sociale, loisirs”. Pour ne pas perdre les informations, on vous conseille de les écrire sur un papier. Vous pouvez noter des détails importants comme par exemple un numéro de téléphone ou des adresses e-mails. Cela vous fera gagner du temps quand vous voudrez les contacter.

UN DERNIER MOT POUR LA ROUTE

Vous pouvez aussi jeter un coup d'œil aux sites Alenvi, OuiHelp, ADMR, O2 ou encore Petit Fils. Ces structures proposent des accompagnements sur mesure adaptés aux besoins de votre proche.

Ma grande crainte c’était les nuits. J’avais peur qu’il arrive quelque chose à ma mère et grâce à Ernesti, je suis rassuré” explique Bertrand. En effet, Ernesti est un service de gardes de nuit par des étudiant·es en santé. Le but ? Rassurer et apaiser votre proche en soirée ou toute la nuit. On vous explique comment ça marche dans notre article dédié. Le petit plus qui fait la différence : non seulement les nuits ne sont plus source d’angoisse pour votre proche, mais ces moments apportent aussi un échange intergénérationnel. “C’est comme une bouffée d’air frais, ça me met du baume au coeur” explique par exemple Véronique qui en bénéficie. 

Et concernant les financements possibles, où se renseigner ?

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), les caisses de retraite ou le département peuvent financer une partie ou la totalité de ces aides. Les montants dépendent de la situation de votre proche (s’il·elle est autonome avec seulement quelques difficultés, si la perte d’autonomie entraîne des difficultés pour des actes essentiels du quotidien ou encore s’il·elle revient d’une hospitalisation). Pour en savoir plus et mieux comprendre la marche à suivre, c’est dans cet article que cela se passe. 

#3 - Définir vos critères pour prendre une décision éclairée


J’ai d’abord trouvé une première association d’aide à domicile mais cela ne correspondait pas à ce que je recherchais pour mon père. C’est finalement la deuxième qui fut la bonne. Au point qu’aujourd’hui j’ai encore contact avec certaines personnes même après son décès. Ce que je recommande c’est d’établir quelques critères importants pour vous afin de choisir au mieux” raconte Colette sur le groupe Facebook des Freds.

Depuis 15 jours une nouvelle assistante de vie vient à la maison, j'attends un peu pour savoir si ça fonctionne. Elle est super pour le ménage, assez douce avec mon homme mais elle manque un peu d'assurance. Je me demande ce qu'elle fera si un malaise survient : saura-t-elle le gérer ?” se questionne Monique.

Notre conseil ? Faire un tableau comparatif des différentes solutions que vous avez sélectionnées en fonction de vos critères. Qualités humaines, spécificité particulière (par exemple une intervention dans une autre langue, savoir utiliser un lève-malade…), distance par rapport à chez votre proche, disponibilité, agrémentation et certification, système de remplacement en cas d’imprévu, coût… À vous de définir ce qui vous semble important pour accompagner votre proche.

Pour vous aider à faire le tri, on a préparé un tableau support juste là.
Sur la première ligne, vous pouvez écrire les différentes structures ou personnes que vous avez sélectionnées. Dans la colonne de gauche, vous pouvez inscrire vos critères. Puis, à vous de juger chaque solution en fonction de vos critères. 

Bon à savoir : certains organismes prévoient également une période d’essai. Ce qui peut être intéressant pour voir si cela répond bien à vos attentes.

Un dernier témoignage pour la route : celui de Gilberte pour qui “le fait de voir que mon mari était bichonné avec beaucoup d’empathie, ça m’a beaucoup rassurée. Maintenant je peux m’absenter et respirer sans appréhension.

Pour aller plus loin

  • Vous ne trouvez pas de structure près du domicile de votre proche ? Le Chèque Emploi Service Universel peut être une bonne option car vous devenez employeur. Vous pouvez donc trouver une personne près de chez votre proche (grâce à une annonce sur leboncoin par exemple) sans avoir besoin qu’elle soit rattachée à une structure. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article par ici.
  • Des questions vous trottent dans la tête par rapport à tous ces dispositifs ? Pour trouver des réponses, vous pouvez appeler la ligne directe avec des expert·es de Malakoff Humanis. Voici leur contact : 39 96. Ils sauront vous écouter et vous accompagner dans vos démarches selon vos besoins.

À LIRE